Fin d’année 2010 : Tremblement de têtes à Dakar

Étiquettes
1 janvier 2011

Fin d’année 2010 : Tremblement de têtes à Dakar

On s’en souviendra, sans doute, jusqu’à la fin des temps: Haïti a ouvert l’année 2010 par un violent tremblement de terre de magnitude 7 qui a cruellement décimé sa population. Ce spectacle apocalyptique qui a ému la planète entière avait poussé le président Wade à offrir à 163 étudiants haïtiens la possibilité de poursuivre leurs études au Sénégal.

Si le réveillon de Noel n’a pas été très joyeux pour la majorité d’entre eux à cause de l’éloignement de leurs parents et amis et la nostalgie du pays, c’est tout le contraire durant les derniers jours qui précèdent le nouvel an. Ils ont, en effet, décidé de déserter les logements universitaires et se donner rendez-vous, tous les soirs, sur les coins et recoins de la capital et profiter du festival et des festivités.

Spectacle son et laser avec You.

Dans le cadre des activités du festival mondial des arts nègres qui vient de s’achever, des concerts ont eu lieu tous soirs à la place de l’Obélisque de Dakar où trône fièrement un podium immense, gigantesque, titanesque, phénoménal… Un podium impressionnant  avec des projecteurs diffusant des faisceaux laser multicolores qui créent un jeu d’ombre et de lumière éblouissant. L’artiste Youssou Ndour  y était ce 29 décembre et beaucoup d’haïtiens n’ont pas voulu se faire raconter l’ambiance.

Certains ont pu se perdre dans la foule de spectateurs qui a déferlée sur les lieux et résister aux bousculades tous azimuts. D’autres sont perchés sur les arbres environnants à l’instar de « maitre corbeau » pour mieux voir la scène. Mais beaucoup étaient obligés de se planquer loin derrière et jeter leurs regards sur les 2 écrans géants symétriques qui retransmettaient le spectacle. Pendant près de 2 tours de cadran, le roi du Mbalax a tenu en haleine un public surexcité qui a bondi et rebondi au rythme des décibels jusqu’à 23 heures. Pour la 1èr fois depuis leur arrivée à Dakar, on voyait les haïtiens danser du Mbalax.

Festival de pétards.

Le passsage à l’année 2011 s’est fait, ce 31 décembre, sur le boulevard du Centenaire qui prologe la place de l’Obélisque. Cette rue magistralement décorée avec  des guirlandes et des jeux de lumière est prise d’assaut dès 21 heures par des milliers de personnes de tout âge. Le bruit des pétards, les klaxons des véhicules et le son de la musique se disputaient l’ambiance. De temps à autre, des bambins s’amusent à balancer, entre les jambes des passants, des bombinettes qui crépitent, telles des balles de pistolet, de quoi faire trembler les têtes des nos amis haïtiens.

Sur le podium, un animateur à la télébidon, pardon, télévision nationale (RTS1), lance le compte à rebours. A minuit, un festival de feux d’artifice est déclanché. Des dizaines de pétards explosent dans le ciel après une vertigineuse ascension d’une vingtaine de mètres créant ainsi une véritable  «pluie d’étoiles» sur Dakar…

Nos amis avaient débuté l’année 2010 par un tremblement de terre en Haiti. Ils l’ont terminée par des pas de danse et des tremblements de têtes à Dakar.

Arouna BA

Partagez

Commentaires

seydi
Répondre

ils ont eu bcp de chance alors, contrairement à leurs amis restés au pays. le choléra a marqué leur fin d'année.

Issa
Répondre

oui c sûr. koi k'on en dise, Wade mérite d'être remercié pour cela. Mèèè, tremblement de têtes!!! Quelle inspiration!!!

Seydi Rokhaya
Répondre

tjrs au top Arouna mais je pense que c'est festival de la musique moderne aulieu de fest des arts négres. car au info on na pu constater que bcp d'arstites n'ont pa senti la féte....

s corporation
Répondre

Nice site, nice and easy on the eyes and great content too.

Janella Thews
Répondre

I used to be very happy to seek out this net-site.I wished to thanks on your time for this excellent read!! I undoubtedly enjoying each little bit of it and I've you bookmarked to check out new stuff you weblog post.