Facedakar ou fessedakar ?

8 mai 2011

Facedakar ou fessedakar ?

 

Vous vous êtes, sans doute, posés des questions de ce genre après avoir vu les images étonnantes et détonantes publiées sur facedakar, le nouveau site du journaliste El Malick Seck. Un ami m’avait invité à le voir et, honnêtement, j’ai été choqué. Qu’on le dise ou non, le premier site made in Sénégal  qui frise la pornographie s’appelle fessedakar (comment encore?) facedakar.

Pendant longtemps, le patron du site s’est défendu en expliquant : “la porno c’est quand vous voyez un homme et une femme nus qui font l’amour et je ne pense pas qu’on ait déjà montré une image comme çà…”, machin, truc… Et bien ! Maintenant c’est fait. Ils l’ont montrée le vendredi dernier. Les photos qui ont été diffusées ne sont, ni plus ni moins, que des images obscènes. De plus, ils ont osé publier l’url d’un autre site porno étranger dans lequel ils s’approvisionnent.

 

Évidemment, ils en ont le droit. Comme nous autres avons le droit de tiquer et critiquer face à un site aussi pourri. “Qu’on le veuille ou non, les sénégalais aiment le sexe” disait un journaliste dans son blog. Mais est-ce une raison pour nous montrer des fesses en l’air à longueur de journée ? C’est ça le rôle des médias ? Informer, divertir et pervertir ? Que faites-vous alors de l’éthique dans les Tics, chers monsieurs ? Car ce que vous faites, chers journalistes, ne fait qu’encourager la débauche. Si vous êtes pervertis, n’en faites pas autant pour nos petits frères innocents.

Surtout arrêtez de dire que ceux qui critiquent sont des hypocrites car étant les premiers à visiter le site. C’est vraiment avoir une vision courte et proche du zéro absolu que de penser que les internautes qui sont connectés sur facedakar cherchent du sexe. Beaucoup de jeunes filles et  garçons y vont pour voir à quoi ressemble la tronche d’une Marianne Ndiaye qui les a longtemps bercés avec sa voix matinale à la radio ou alors le “ganila” d’un Tidiane Dème à la soirée des Sédars 2010 ou des choses du genre.

Les vrais hypocrites, se sont ces autorités judiciaires qui condamnent une Ndèye Guèye pour danse obscène et qui laissent des personnes faire pire sur le net.

C’est honteux pour l’image du pays et des journalistes que vous êtes.

PS: L’article que vous venez de lire a été censuré par le site sénégalais Ruepublique.net

Par @rons3

 

Partagez

Commentaires

Ameth DIA
Répondre

C'est bizarre qu'ils te censurent; c'est la preuve qu'ils n'acceptent pas de critique.Je suis allé sur leur page d'accueil et plusieurs de leurs photos montrent des femmes presque nues. C'est dire que ces personnes utilisent le sexe comme fond de commerce.

BA
Répondre

Ya guiss dé Dia. tu l'as bien dit. "le sexe comme fond de commerce. Concernant la censure j'en sais un peu plus maintenant. j'en parlerai dans mon prochain article inchala.

SUY Kahofi
Répondre

Le site appartient à un journaliste BA ? Pour un défenseur de la liberté d’expression il en fait un peu trop !

SUY Kahofi
Répondre

Le site appartient à un journaliste ? Pour un défenseur de la liberté d’expression il en fait un peu trop !

BA
Répondre

Oui oui Suy. Ruepublique.net appartient bien à un journaliste en service à la Radio Futurs Médias (RFM). Facedakar également appartient au journaliste El Malick Seck. je connais 1 peu les raisons de la censure. je vais certainement en parler sur facebook

adultere
Répondre

Merci pour ces infos qui valent toujours de l'or pour les personnes qui ne sont pas sur place.

adultères

nely
Répondre

vous avez bieb dit cest FESSEDAKAR au lieu facedakar parce quon ne voit que des fesses