Apple et la pomme croquée

1 juillet 2011

Apple et la pomme croquée

C’est l’histoire dramatique d’un brillant britannique, mathématicien et logicien de génie qui a vécu en Angleterre à l’époque de la 2nd guerre mondiale. Son nom : Alan Turing. Dès le bas âge, le jeune Turing montre des aptitudes de génie. IL apprend, seul, à lire en l’espace de 3 semaines. Il se passionne pour les chiffres et les énigmes et parvient à résoudre des problèmes dignes des casse-têtes chinois, à la stupéfaction générale. A 16 ans, il découvre les travaux d’Albert Einstein sur la relativité et l’espace-temps qu’il comprend et essaie de donner une extrapolation de la théorie.

Durant la guerre, Alan Turing met son talent de mathématicien et de logicien au service du chiffre pour sauver l’Angleterre du conflit contre les Allemands. En effet, il a dirigé l’équipe des chercheurs qui a réussi à déchiffrer les codes de la machine Enigma utilisée par les nazis dans leurs communications militaires. A partir de 1945, il travaille sur la conception des  premiers ordinateurs dont il avait énoncé le principe dès 1930 dans un article qui marque le point de départ de la science informatique.

Malheureusement pour lui, la fin de sa vie devient une tragédie. Il est accusé d’homosexualité dans les années 50 et est condamné par la justice britannique. Il est contraint à choisir entre la prison et la castration chimique. Il opte pour la castration dont  les effets secondaires déforment littéralement son corps. Ainsi décide t-il de mettre un point final à sa vie. Il se suicide en mangeant partiellement une pomme imbibée, au préalable, dans du cyanure de potassium (KCN). Le KCN étant considéré comme l’un des produits chimiques les plus toxiques qui existent.

Cette histoire du père de l’informatique et  de la pomme croquée rappelle, à coup sûr, le logo du géant de l’informatique, Apple. Ici au Sénégal, l’image de la pomme trempée dans du cyanure me fait penser, depuis quelques temps, à un groupe de jeunes geeks de l’Ecole Supérieure Polytechnique dénommé Cyan Grils. Composée d’un trio de demoiselles aux tronches bien faites et bien pleines et d’un garçon pour compléter la quadrature, cette équipe sénégalaise a, récemment, remporté la finale régionale du concours Imagine Cup de Microsoft devant celle de la Côte d’Ivoire, du Congo, du Cameroun… Elle va représenter l’Afrique de l’Ouest et du centre à New York lors de la grande finale de cette compétition internationale et  sollicite le vote des internautes avec tous leurs comptes  mail pour les soutenir. Imaginez un monde où la technologie aide l’Afrique de l’Ouest à remporter la finale de ce grand championnat du monde du numérique !   Alors lancez vous !

Quant à moi, je leur dis : bravo les filles (et le garçon). Don’t worry ! Yes you can !

Par @rons3

Partagez

Commentaires

Awa
Répondre

Thanks Arouna that's wonderfull bien écrit!!

BA Arouna
Répondre

Ok! Awa. Thanks to you and good luck. Yes you can !

Ndeya
Répondre

Ohhhhh, that's powerful, i like 1000 times. Thanks a lot for that.

BA
Répondre

Thanks to you Ndéya. Mais arréter l'anglais là. Sinon Rfi et la francophonie vont me tirrer les oreilles là ! je sais que vous aimer l'anglais mais parler français ici

dioza22
Répondre

Bel article man, tres inspiré

Beatov
Répondre

C'est....un brillant britanique....qui a vécu en angleterre......bravo

BA Arouna
Répondre

Ce n'est pas du pleonasme com tu sembles vouloir dire, Beatov. On pe tres bien etre britanique sans vivre en angleterre. Alan etait un britanique ki a vecu aux Etats Unis, a Princeton pdt longtemps. Mais durant la guerre il vivait en angleterre. C 1 precision ke je fait. Akon par exple, c 1 senegalais ki vit aux USA. Je sais bien ce ke je dis

Amadou Diamanka
Répondre

très bel article, ça se voit que tu as fait des rehcerches mon frère...